Boxe Thaï ou Muay – Thaï

 Boxe Thaï 

P

lus qu’un sport national, la boxe thaï est une véritable institution en Thaïlande. Nous ne pouvions pas passer 3 semaines la-bàs sans assister à un combat de Muay-thaï !

C’est finalement à Koh Lanta que nous nous sommes laissés tenté par une affiche promettant une soirée entière de boxe avec 9 matchs et des champions nationaux. Avec le recul je pense que c’était plus un attrape touriste qu’une soirée vraiment traditionnelle mais ça donnait déjà un bon aperçu.

Ça restera pour moi un souvenir assez marquant. J’avais déjà vu des matchs de boxe à la télé (mon papy était fan de boxe anglaise…) mais en vrai ça n’a évidemment rien à voir.

Entendre la respiration des boxeurs, le bruit sourd des coups, sentir le ring trembler sous le poids d’un adversaire qui s’effondre. Voir les boxeurs transpirer, souffler, cracher du sang est un spectacle captivant.

Le plus impressionnant reste évidement les KO. Imaginez un jeune homme rentrer sur le ring, remonté comme le lapin Duracell et qui, en l’espace que quelques minutes, se retrouve au sol, inconscient ou presque, parce qu’il est tombé sur plus fort ou plus rapide que lui.
Pas facile non plus de voir des gamins se foutre dessus. Les plus jeunes faisaient entre 35 et 40kg, je vous laisse imaginer leur âge…

Étrange sensation donc !! Enfin pour moi qui n’étais pas habitué. Le public local lui semblait plus préoccupé par ce qu’il avait misé et les paris du combat suivant.

 

Share Button

Portraits de Macaques

 Quelques portraits des habitants de Railay 

 

 

Share Button

Ours @ WFFT

Le centre WFFT s’occupe d’une petite trentaine d’ours de deux espèces différentes :
Malayan Sun Bear (ours malais en français ou ours des cocotiers)
Asian Black Bear

Les ours malais sont les plus petits ours du monde. Malgré leur petite taille (rarement plus de 60cm à l’épaule) ils sont très impressionnants. Leur rapidité, leur force, leur démarche et leurs longues griffes qui en font de très bons grimpeurs inspirent le respect…

Share Button
Copyright Pierre-Etienne MOUHOT - © PEM 2013