Ingrid Bétancourt… 5 ans de captivité


Warning: Illegal string offset 'filter' in /homepages/24/d147758718/htdocs/SITEPEMPHOTO/wp-includes/taxonomy.php on line 1404

Ce 23 février 2007 est un triste anniversaire puisque cela fait maintenant 5 ans jour pour jour qu’Ingrid Bétancourt et Clara Rojas ont été kidnappées par les Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes (FARC).
Pour ceux qui ne le savent pas, Ingrid était en pleine campagne présidentielle lors de son enlèvement. Elle devait se rendre dans une ville du sud du pays pour y prononcer un discours présentant son programme de lutte contre la corruption et montrer son soutien envers cette partie du pays ravagée par le guerre civile. Sur une fausse information du président colombien, elle apprend que finalement elle ne pourra pas faire le reste du trajet en hélicoptère comme cela lui avait été confirmé par le frère du président quelques heures auparavant. Elle décida alors de faire la route en voiture. Ce trajet, entamé il y a 5 ans, devait traverser une zone de foret contrôlée par les FARC.
Quelques kilomètres plus loin, la voiture tombe dans un guet-apens et Ingrid Betancourt et sa directrice de campagne Clara Rojas sont toutes les deux kidnappées.

Depuis 5 ans, Mélanie, la fille d’Ingrid fait tout ce qui est en son pouvoir pour revoir un jour sa mère. Alerté par ses cris de détresse, Renaud s’est joint à elle pour renforcer le moral des nombreux comités de soutiens qui se sont créés. Renaud et Raphael Mezrahi ont à plusieurs reprises mobilisé d’autres artistes afin d’organiser des galas de soutiens médiatisés.

L’année dernière, j’ai pu assister à quelques unes de ces mobilisations. Il y eu 2 concerts avec des très nombreux invités :
Le 24 octobre 2005, Romane Serda, Raphael Mezrahi, Jean-Louis Auber, Julie Depardieu, Hugues Aufray, Bénabar, Louis Bertignac, Calogéro, Christiania Reali, Julien Clerc, Clarika, Bernard Lavillier, Yves Duteil, Robert Hossen, I Muvrini, Jeanne Cherhal, Zazie, Douste-Blazi et Florence Aubenas avaient répondu présent à l’appel de Renaud. Le rendez-vous était au théâtre des Champs Elysées, pour une soirée longue soirée musicale.

4 mois plus tard, une soirée rire contre les larmes se déroulait au Bataclan. De nombreux comiques étaient venus faire un de leur sketch. Il y avait Raphael Mezrahi, Laurent Baffie, Jean-Marie Bigard, Maurice Chevalier et Régis Laspalès, Florence Foresti, Jean-Luc Lemoine, Denis Maréchal, Pierre Palmade, Anne Roumanoff, Laurent Ruquier, Bruno Salomone, Elie Sémoun et Charlotte De Turckheim, pour nous faire rire. Tout ce beau monde a été rejoint par M. Renaud Séchan et Mme Romane Serda pour chanter en cœur dans la jungle

Voici quelques une de mes photos de ces soirées :

Raphael Mezrahi Libertad

bigard
laurent baffie
bigard palmade
salomone
chevalier laspales
elie semoune

lemoine chevalier laspales

renaud romane serda

renaud romane serda

renaud

Trois jour plus tard, soit il y a exactement un an, Vinz, Malo et moi étions au zénith de Rouen pour assister à un concert exceptionnel : 18 artistes, étaient venus chanter deux chansons de leur répertoire en guise de soutien à Ingrid. Comme la soirée au Bataclan, celle-ci fut inoubliable. Debout dans la fosse, nous n’avons rien perdu de ce concert de plus de 4 heures où l’on a pu voir Renaud et Mezrahi (la fine équipe) présenter un à un leurs « copains » venus leur prêter main forte dans cette noble cause.
Le concert a commencé par un jeune talent Bisontin :

Aldebert et sa clique de musiciens (la chicane, touf & co), Renaud dira de lui qu’il aurait « bien voulu écrire certaines des ses chansons » !! Dommage qu’il soit passé au début, la salle était encore une froide. Raphaël Mezrahi fera tout de même allumer la salle pour compter les supporters d’Aldebert (facilement reconnaissable avec leurs T-shirts rouges vifs… En tout cas, si Renaud ne nous a pas tous vu à cause du projecteur qui’il avait dans les yeux, moi, debout dans l’allée centrale, il ne m’a pas loupé 😀 Suite à ce concert M. Aldebert himself est même venu poster un petit message sur le livre d’or de mon blog)

aldebert renaud Mezrahi

– suivi d’Hugues Aufray,

Hugues Aufray

Agnes Bihl, teigneuse à souhait,

Carla bruni

Carla Bruni, qui sera forcée de jouer l’intro de Raphaël sous la pression de Mezrahi (elle a vraiment écrit cette chanson pour lui ?! )

Jeanne Cherhal visiblement intimidée par ce zénith plein à craquer mais qui nous a tout de même remarquablement interprétée la photo de mariage. Toute seule au piano… que du bonheur,

jeanne cherhal

Clarika nous chantera Marco, chanson écrite pour Marc Beltra, un de plus disparu en Colombie en 2003,

 

 

 

Benoit Dorémus, encore un bisontin 😎 qui, découvert par Renaud, va faire la première partie de la nouvelle tournée de Renaud qui commence ce soir… au zénith de Rouen ! 

Eicher (pitoyable lui par contre. Problème technique, coupure de 2 minutes, il ne reprend pas sa chanson au début… bref qu’il déjeune en paix et qu’il nous la foute aussi  :P)

Milingo, artiste argentin qui interprétera la chanson tres años en la selva traduction de la chanson, Dans la jungle écrite par Renaud et hymne de soutien à Ingrid et tous les otages de Colombie.

Paul Personne… vous savez, le gars apprend la guitare 😉 !

Renaud qui interprétera ce soir là, et spécialement pour nous, Les Bobos. Il aura même le texte de sa chanson fraîchement achevée à la main.

Romane Serda, enceinte de Malone mais bien présente.

renaud les bobos
romane serda

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Les Têtes Raides mettrons le feu au zénith en reprenant Hexagone. 4000 personnes feront les cœurs tandis que Christian Olivier et Renaud se partagent les couplets !! Grand moment… (pas de solitude celui-là :P),

têtes raides

tetes raides renaud hexagone

huber-felix thiefaine

 

 

Huber-Felix Thiefaine, le chanteur Franc-Comtois qui ne sort que très rarement de se tanière à cette fois fait le déplacement jusqu’à Rouen pour l’occasion.

 

– Enfin Tryo, viendra finir d’enflammer ce Zénith!

tryo

Puis, pour couronner le tout et comme c’est maintenant devenu une tradition, tous les chanteurs, célébrités, personnalités, membres de la famille et bénévoles viennent reprendre en cœur le titre « dans la jungle » écrit par Renaud.

Comme pour les restos du cœur, on sort enchanté de ces concerts et on l’a presque oublié qu’il faut à chaque fois une mauvaise raison pour que des artistes se mobilisent et nous donnent autant de plaisir !

Un mois et demi après ce concert exceptionnel, l’association d’Ile-de-France organisait une marche pour les 1500 jours de captivité d’Ingrid.

Il y avait encore quelques personnalités telles que Florence Aubenas, Bertrand Delanoë (qui a fait d’Ingrid Betancourt une citoyenne d’honneur de la ville de Paris et qui a fait mettre sur le mur de sa mairie un portrait d’Ingrid), et Raphael Mezrahi.

Lors de chaque manifestation, la famille d’Ingrid est représentée par sa fille Mélanie, son fils Lorenzo ), la sœur et sa maman quand celle-ci peut faire le déplacement depuis Bogotá, son ex mari et son mari actuel.

marche libertad

libertad

ingrid betancourt marche 1500 jours detention

libertad

lorenzo melanie et le mari d'ingrid

A l’occasion du concert de Rouen, l’éditeur d’Ingrid Betancourt nous avait déposé sur chaque siège du zénith une copie de la rage du cœur, un livre d’Ingrid dans lequel elle nous montre son indignation devant la corruption qui touche son pays. Elle y raconte son combat de tous les jours contre ce fléau et nous décrit, état après étape, sa lutte pour mener sa carrière politique… si vous avez l’occasion de la lire, c’est vraiment un merveilleux bouquin… ça fait juste un peu peur de se dire que ça se passe toujours comme ça de nos jours

Bref, voila, moi j’avais un petite pensée pour Ingrid et sa famille en ce triste jour d’anniversaire, je voulais vous le dire !

Libertad!

Nous t’attendons Ingrid

Et nous pensons à toi…

 

LIBERTAD

Share Button

On n’est pas des machines… on n’est pas des machines !!!


Warning: Illegal string offset 'filter' in /homepages/24/d147758718/htdocs/SITEPEMPHOTO/wp-includes/taxonomy.php on line 1404

Pour cause de déménagement outre-manche, j’ai été un peu long à faire mon compte rendu du concert d’Aldebert aux Celtivales mais le voila :

Premièrement c’est toujours un réel plaisir d’assister aux concerts d’Aldebert et de ses musiciens.
J’avais vu le nouveau spectacle il y a un mois à L’Hay-Les-Roses mais là l’ambiance était bien différente.
Là ca se passait au fin fond du Haut-Doubs… On devait être entre 1000 et 1500 debout (et compressés) dans le gymnase municipal aménagé pour l’occasion. Il faisait une chaleur à crever alors qu’on venait de patienter presque une heure dans un froid glacial… Voila pour le décor…

Les plus grosses différences entre ce concert et ceux que j’avais fait avant à Paris venaient… du public !
Ce soir, les gens étaient venus en famille… et même sur 3 générations ! C’est vrai que les deux derniers albums d’Aldebert sont plus matures que les premiers. Ça explique surement pourquoi « rien qu’un été » ou « 90 rue des Granges » attire plutôt un public jeune et jovial alors « mon père ce héros » et « c’est comment là-haut » invite les moins jeunes à venir participer à la fête ! Bref, les chansons d’Aldebert touchent toutes les générations… (comme celles de Sardou… mais en bien mieux :P)

En attendant le début du concert et comme on était tous serré les uns contre les autres, je pouvais suivre les commentaires des gens autour de moi. J’entendais juste derrière une mère qui racontait qu’Aldebert était pion à Saône dans le collège ou était sa fille… avant de devenir le grand auteur compositeur interprète que l’on connait.
Chacun trouve un moyen de se rapprocher de l’artiste ou de son équipe.
Gaël quant à lui avait travaillé avec La Chicane (François Grimm) qui était alors graphiste à Besançon…
En ce qui me concerne, j’avais une copine qui sortait avec un musicien « premier prix du conservatoire de Besançon » comme dirait Guillaume. A l’époque Thomas Nicol jouait dans un groupe qui s’appelait La Nef Des Fous. (D’ailleurs, je crois qu’après plusieurs années d’absence le groupe est à nouveau sur pied et devrait sortir un nouvel album. Je serais bien allé au concert à Larnods mais ça fait un peu loin de Londres :().
Quant à Christophe Darlot (Touf), j’avais eu l’occasion de le croiser (en compagnie d’Aldebert) lors du concert de la foire de Paris. Vendredi dernier je lui ai fait un petit coucou à la sortie du concert mais je ne suis pas persuadé qu’il m’ait trop reconnu. Enfin, il a fait comme si… en se disant certainement qu’il avait à faire à un fan de plus :D.

Dernier détail, la grande majorité du public connaissait les chansons (y compris les dernières de « les paradis disponibles ») ce qui prouve que les Francs-Comtois sont fan de leur artiste local et restent un public de choix 😉.

Seul (tout petit) regret : Guillaume aurait pu profiter de ce public aguerri pour ajouter à sa playlist quelques-unes de ses chansons régionales (Besac, 90 rue des Granges et même le deux-cinq n’auraient pas été de refus !)

Bon plus sérieusement, Guillaume, si tu veux venir à Londres, c’est quand tu veux… j’ai peur de pas supporter le sevrage…

Share Button

Aldebert… ce n’est qu’un au revoir !


Warning: Illegal string offset 'filter' in /homepages/24/d147758718/htdocs/SITEPEMPHOTO/wp-includes/taxonomy.php on line 1404

Ca y est, j’ai mon billet pour les Celtivales de Pierrefontaine Les Varans (pour ceux qui connaissent pas, je crois que c’est même pas la peine de chercher sur une carte… tout ce que je peux dire, c’est que c’est un bled paumé du Haut-Doubs).

Enfin, toujours est-il qu’il y aura Aldebert vendredi soir ! Et comme ça fait longtemps que je l’ai pas vu (la dernière fois c’était il y a presque 3 semaines à L’Haye-les-Roses…) ben je me suis dit que c’était l’occasion de le voir une dernière fois sur scène avant de partir à Londres. Je dois bien dire que ces petits concerts font partie des choses qui vont me manquer… Cette année, j’aurai quand même vu Aldebert 5 fois en concert. Mais là c’est différent. Ça sera la première fois que je le vois dans sa région, devant son public ! Bon, évidement, niveau acoustique, ça sera certainement pas le Zénith de Rouen mais l’ambiance devrait être vraiment bonne.

Pour ceux qui ne connaissent Aldebert qu’au travers de ses albums, (ceux qui ne le connaissent pas n’ont rien à faire sur ce site :P), je vous invite vraiment à aller le voir sur scène. C’est vraiment là qu’il est le meilleur. Entouré de ses musiciens, il nous fait un véritable petit show ponctué de quelques blagounettes et autres anecdotes… Pis faut voir la pêche qu’il a, c’est quelque chose !

En fait, pour l’instant, ma seule préoccupation est de savoir ce que je vais me mettre 🙂 Pour la tournée qui suivait l’Année du singe, j’avais logiquement acheté un T-Shirt rouge. C’était le minimum syndical pour pouvoir se fondre dans la foule des fans et des forumeurs lors des concerts. Là, avec les paradis disponibles, ça m’embête un peu de m’acheter un costume marron… Mais vous l’aurez compris, s’il passe près de chez vous, foncez acheter une place, c’est que du bonheur !

Bon et sinon Guillaume, si tu passes sur mon site avant vendredi, tu peux ajouter Besac à ta playlist parce que je te la demande à chaque fois mais tu veux pas la faire… 🙁 (En même temps à Paris, y doit pas y avoir grand monde qui connaisse Besançon !). Bon, pis si t’as vraiment le temps, un petit 90 rue des Granges, ça serait vraiment de la boulette 😉

 

 

Quand Besac fait sa mauvaise tête
Et que sa boucle se resserre

Je sens le jour réveillé
Tout seul sous mon petit manteaualdebert en concert
Un mal de crâne mérité
Qui m’envoie ses petits marteaux
La ville dort, c’est rien de le dire
Traversant le quartier Battant
Difficile d’imaginer pire
Je n’entend que claquer mes dents

Quand Besac fait sa mauvaise tête
Et que sa boucle se resserre
Quand on voit s’éteindre les fêtes
Besançon se la joue sévère.

La Grande Rue remonte infinie
Mon royaume pour un coude-à-coude
Le seul à mes côtés, c’est Murphy
Car même les murs me boudent
On dirait qu’cette ville me ressemble
Hier en phase, aujourd’hui naze
En attendant, on trace ensemble
Je la sens qui, doucement, m’apprivoise

Quand Besac fait sa mauvaise tête

aldebert photo  concert foire de paris

Et que sa boucle se resserre
Quand on voit s’éteindre les fêtes
Besançon se la joue sévère.

Les pieds traînants, la dalle glissante
Vesontio dépose janvier
Qui se charge de mettre en attente
La lumière et mon arrivée
S’il te plaît, fais-moi un sourire
Sans forcément montrer les dents

Mais transformer en souvenir
La froideur des tours de Vauban

aldebert photo concert

 

La place St Pierre a l’air déçualdebert photo concert De sentir la fièvre descendre
Besançon hier a trop bu
Tous les deux on commence à s’entendre
On commence à s’entendre
On commence à s’entendre
On commence à s’entendre
On commence à s’entendre

Quand Besac fait sa mauvaise tête
Et que sa boucle se resserre
Quand on voit s’éteindre les fêtes
Besançon se la joue sévère

 

Pour info et pour ceux qui n’ont pas encore tous les CD, il y a un coffret des 3 premiers disques d’Aldebert en vente au Forum de Besançon pour la modique somme de 22EUR90 (jusqu’au 08/12/2006). Dépêchez vous !

Share Button
Copyright Pierre-Etienne MOUHOT - © PEM 2013